Fermer

Sign In

Fermer

Trance

Clémence Alric

+ from this author
Trance-affiche-Danny-Boyle

 

« Un film de Danny Boyle ? Super ! » Je pense qu’a l’annonce de la sortie de Trance, nous avons eu tous la même réaction. En effet après, Trainspotting, 127 heures, Slumdog Millionaire et avec un casting qui fait rêver, Danny Boyle ne peut que nous mettre l’eau à la bouche avec ce nouveau thriller très noir.

Le film débute sur la voix de James Mc Avoy commissaire priseur qui, participant à un vol d’œuvre d’art perd la mémoire lors d’un choc et oublie où il a caché le Goya valant plusieurs millions de livres. Cette amnésie conduit son complice Franck (Vincent Cassel) à faire appel à Elizabeth Lamb (Rosario Dawson) une hypnotiseuse pour lui faire retrouver la mémoire.

C’est sur cette trame alliant suspense et inconscient, que Danny Boyle va bâtir son film. Et l’art du maitre se fait ressentir lorsqu’il fait perdre le spectateur dans ses réflexions, en passant d’un suspense à un autre, d’une solution à une autre et d’un début de compréhension à finalement rien.

On adhère ou pas au style de Boyle mais on ne peut qu’être impressionné par sa dextérité à manier les images  en multipliant les expérimentations visuelles, les couleurs changeant à mesure qu’on s’enfonce dans le cerveau de Simon. La musique électro de Rick Smith fondateur d’ Underground , qui rythme le film, lui donne une pulsation, a la fois énergétique et un peu dérangeante.

Soulignons aussi la performance des acteurs principaux qui font de ce thriller un véritable chef-d’œuvre.

 

Alric Clemence


Commentaires Nouveau commentaire

Laisser un message

* champs obligatoire