Fermer

Sign In

Fermer

THE NEXT DAY par David BOWIE

Trentetroyestours

+ from this author

Happy Birthday David ! En ce jour du 8 janvier 2013, nous soufflons les bougies pour ton 66ème anniversaire et par la même occasion, célébrons la fin de dix années de silence puisque tu nous annonces la sortie d’ un nouvel album.  Après nous avoir mis l’eau à la bouche les semaines suivantes avec deux singles constitués entre autre du mélancolique « Where Are We Now? » , qui témoignait d’une imminente fin de vie, ton 24ème album, intitulé « The Next Day »  sort le 13 mars 2013 chez Sony Music.

Ceci étant dit, l’écoute de l’album nous conforte dans le fait que « le maître » est bien vivant et qu’il veut le montrer. Etant à l’aise avec le recyclage du vieux pour du neuf, sa démonstration commence ainsi par une   surprenante pochette. Bowie reprend celle du mythique « Heroes » et y colle un simple carré blanc portant la mention « The next Day ». Novateur.

Musicalement parlant, l’album est bon. On sent que l’artiste prend soin de dévoiler un come-back réussi. Dès les premiers titres, beaucoup d’énergie se dégage avec « the Next Day », portant le nom de l’album. Bon choix ? Sûrement. Une des meilleures chansons de l’oeuvre : rythme saccadé, guitare groovie façon seventies et mélodie accrocheuse. Puis « Dirty Boys » et les racines blues qui réapparaissent. La suite avec de très bons morceaux pop comme il a toujours su faire tout au long de sa carrière (dont « The Stars Are Out Tonight » que vous pouvez écouter en podcast dans l’émission Radio Active n°1).

La suite, un peu plus expérimentale, nous emmène  sur des terrains quelque peu inattendus qui témoignent d’une ambition de produire de grands titres. Problème parfois un peu récurrent dans l’album, on ressent une voix fatiguée, un peu trop contrastée avec la rythmique hyper complexe  donnant même légèrement la nausée sur « If You Can See Me ». Encore plus inhabituel, « You will Set The world  On fire » et le retour des guitares saturées  nous renvoyant directement en 1980 où la distorsion ne comportait jamais assez de reverb…  Néanmoins, la mélodie sera sûrement reprise à merveille dans les stades par le public.

La fin de l’album, tout en douceur, conclut un rassurant retour qui prouve toute l’énergie que détient l’artiste malgré son âge.  D’ailleurs, l’album s’est écoulé a près de 94.000 exemplaires dès la première semaine. Première apparition dans les hits parades depuis 1993 (avec Black Tie White Noise). Preuve d’un incroyable album ou fruit d’une opération marketing réussit ? Les mauvaises langues peuvent avoir leur avis. Ce qui est sûr, c’est qu’en 2013, Bowie est de retour pour de bon.

Ici, le single déjà connu « The Stars are Out Tonight »

[tube]https://www.youtube.com/watch?v=gH7dMBcg-gE[/tube]

 

L’album est a écouter ici

 


Commentaires Nouveau commentaire

Laisser un message

* champs obligatoire