Fermer

Sign In

Fermer

Résumé et réactions de ESTAC / Evian TG – 4 mai 2013

Résumé et réactions de ESTAC / Evian TG – 4 mai 2013

Xavier Hommel

+ from this author

Samedi 4 mai 2013 : ESTAC – Evian Thonon Gaillard

Spectateurs : 17086

Troyes-la-victoire-de-l-espoir_article_hover_previewJean-Marc Furlan et Jean-Christophe Bahebeck

Comme l’a dis le speaker du Stade de l’Aube à quelques minutes du début de la rencontre, “c’est ce soir ou jamais”.

A trois jours de la demi-finale, historique, de la Coupe de France, ce match était la dernière chance pour les Troyens d’espérer lutter pour le maintien lors des 3 dernières journées. Et ils ont répondus présents, autant par l’engagement que par le score.

Triste première mi-temps

Dans ce début de match, les Troyens essayent de faire la différence sur des ballons en profondeur. Mais un peu de maladresse dans les 25 derniers mètres les empêche de se créer des occasions. C’est les Savoyards qui se montrent les plus dangereux avec Adnane et Bérigaud en chef de file, même si Thuram ne sera pas réellement inquiété.

La première moitié de la première mi-temps sera en effet assez terne, les deux équipes ne prenant pas de risque et se neutralisant au milieu du terrain.

C’est seulement dans les 5 dernières minutes de ce premier acte que le match s’emballera légèrement, tout d’abord à la 41ème minute, grâce à un mouvement sur le côté gauche entre Yattara, N’Sakala et Darbion que ce dernier se procurera la première véritable occasion du match, mais son tir finira dans le petit filet de Bertrand Laquait.

2 minutes plus tard, un une-deux entre Yattara et Faussurier met dans de bonnes conditions l’attaquant prêté par Lyon, mais son mauvais contrôle permet à la défense de se dégager, il prendra un carton jaune pour simulation, ce qui provoquera la furie des spectateurs champenois.

Les deux équipes rentreront donc aux vestiaires sur le score de 0-0, cette première mi-temps fut très pauvre en qualité de jeu. En raison des erreurs techniques à répétition des deux équipes.

De retour des vestiaires, les deux équipes sont décidés à nous proposer autre chose, dieu merci. Dès la 47ème minute, Yattara s’en va dans le dos de la défense d’Evian mais la bonne sortie de Bertrand Laquait l’empêchera d’ouvrir le score.

A la 53ème, Brice Dja Djédjé voit qu’il a le champ libre sur une passe en retrait et frappe violemment le ballon qui traîne devant lui. Son tir puissant finira sa course sur le poteau gauche de Thuram.

La rentrée demandée par le public de Benjamin Nivet

A la 60ème minute, Jean-Marc Furlan décide de faire entrer en jeu Benjamin Nivet, après un « plébiscite » des spectateurs du Stade de l’Aube.

Quelques minutes après son entrée le vétéran toucha le montant de Laquait avec une tête plongeante sur un corner tiré par Darbion au premier poteau.

Le bon coaching de Jean-Marc Furlan

C’est à la 78ème minute, après une dizaine de minutes tendues et quelques cartons que le match se décantera. Grâce à une belle action entre Nivet et Darbion, ce dernier lancé en profondeur délivrera une passe millimétrée à Bahebeck, rentrée plus tôt, qui n’aura plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. 1-0.

Deux minutes plus tard, les Savoyards commencent à se découvrir et Bahebeck encore lui en profitera pour se procurer une occasion et un duel avec Durand, qui remplaça Laquait blessé à l’haine, mais l’ancien niortais stoppa le jeune attaquant.

Les dernières minutes du match seront fermées, bien maîtrisées par les Troyens, qui remporteront ce match, et qui ont encore une petite chance de maintenir.

Réactions d’après-match

BKCjq.jpg-640x360Jean-Marc Furlan répondant à nos questions

Jean-Christophe Bahebeck :

Racontez un peu votre but..

« Je vois la balle arriver, je pensais que le défenseur allait la prendre, mais elle m’arrive, je n’ai plus qu’à la pousser au fond. Par chance c’est un but important pour la gagne, l’espoir reste intact pour le maintien. Le but est de gagner le plus de match possible. La victoire est très importante, surtout pour la confiance de l’équipe et en leur jeu. »

Déjà la tête au match de Bordeaux ?

« Nous pensons à récupérer, nous allons entrer dans le match demain (dimanche) dans le but de faire une finale, une chance rare. »

Jean-Marc Furlan :

 On voit que vous êtes content…

« Ne plus être derniers était quelque chose d’important pour les joueurs, surtout vu la progression au fil des semaines. Le classement ne doit pas être une raison pour déjouer.

Il fallait gérer le timing du match de Bordeaux, les joueurs l’ont fais de belle manière. La victoire est quelque chose d’important désormais. Les joueurs affichent une belle santé et montrent leurs compétences, c’est une belle image pour le club. »

Cette victoire est-elle méritée ?

« L’investissement du camp adverse était du côté Troyen, le plan de jeu a été respecté. L’ESTAC a montré des velléités offensives en deuxième mi-temps, la victoire parait donc logique vu cette deuxième mi-temps. »

Préparation parfaite pour Bordeaux ?

« Le match de Bordeaux est très bien préparé, mais les matchs de coupe sont totalement différents. Mais psychologiquement, c’est beaucoup mieux ainsi, bien évidemment. »

Les remplacements ont fait la différence…

« Les remplaçants ont eu un rôle très important, le jeu s’est accéléré et il eu plus de dangers et un allant pour tous le groupe. »

 

 

 

 


Commentaires Nouveau commentaire

Laisser un message

* champs obligatoire