Fermer

Sign In

Fermer

Optimistic travellers

Optimistic travellers

Sophie Diop

+ from this author

Bonjour à tous !!

Nous sommes en plein hiver, il fait gris et froid chez vous, vous avez des envies d’ailleurs, ça tombe bien moi aussi !!

Cette semaine j’ai décidé de vous emmener faire le tour du monde en 80 jours sans un centime. Ça ne vous dit toujours rien. En fait, ce n’est pas moi mais plutôt Muammer Yilmaz et Milan Bihlmann qui vous racontent leur formidable expérience dans leurs livre « Tour du monde en 80 jours sans un centime ».

 

Muammar Yilmaz et Milan Bihlmann font partis du duo franco-allemand des Optimistic travellers. Ils ont décidé après des mois de préparations, de partir en auto stop de Strasbourg, faire le tour du monde.

C’est ainsi qu’ils ont traversé l’Europe de l’Est entière, la Turquie avant d’arriver en Asie mineure.

On comprend grâce à leur livre que chaque personne est unique. On apprend aussi que les iraniennes sont beaucoup plus libres que nous pouvons le croire, nous les occidentaux.

Après l’Iran, le Pakistan. Je savais à travers les médias que cette région est très sensible, mais leurs récits quant à la traversée de ce pays m’ont confortée dans mon idée.  Les services secrets ainsi que la police les encadraient pendant une longue partie de leurs séjours au Pakistan, changeant régulièrement de pick-up, subissant des interrogatoires interminables. Malgré ces commentaires, cela ne m’empêche pas de penser que ce pays doit contenir des richesses culturelles inexploitées et complétement méconnues du grand public à cause de ces guerres à répétitions qui ravagent le pays depuis si longtemps.

 

En dévorant leur livre, je me sentais voyager avec eux, à travers les cultures.

Leur principal but était, comme l’indique le titre du livre, de partir sans argent et en comptant sur la générosité des populations qu’ils rencontrent au cours de leur voyage.

Le plus étonnant dans leur histoire, c’est que quel que soit les pays, quel que soit la classe sociale, les gens sont prêts à les héberger, ou même à leurs offrir des billets d’avion pour Bangkok de Calcutta par exemple.

 

Après l’Inde, l’Asie du sud-Est leur a ouvert les portes avec Bangkok puis la Malaisie.

C’est ainsi, qu’ils ont parcourus des kilomètres et des kilomètres à travers l’Asie orientale, puis l’Amérique du nord et enfin le Maroc pour arriver à la fin de leur périple après 80 jours inoubliables, en France.

J’avais déjà dans un petit coin de ma tête, le désir de partir à la fin de mes études, faire le tour du monde afin d’en ressortir plus forte. Et puis quand Muammer Ylmaz est venu à l’ESC de Troyes faire une conférence sur son expérience, j’ai senti cette idée grandir en moi. J’ai senti que partir à la rencontre d’autres cultures, d’autres populations tellement différentes les unes que les autres me feraient connaître le monde autrement.

Ainsi s’achève cet article. N’hésitez pas à acheter le livre « Le tour du monde en 80 jours et sans un centimes ». Il coute environ 17€ en librairie.

2048x1536-fit_connu-galeres-strasbourgeois-muammer-yilmaz-38-ans-berlinois-milan-bihlmann-27-ans-surtout-vecu-beaux-moments

 

Ce livre est une grande leçon d’humanisme.

 

Sophie DIOP


Commentaires Nouveau commentaire

Laisser un message

* champs obligatoire