Fermer

Sign In

Fermer

La situation économique et sociale en France

La situation économique et sociale en France

Max Mezza

+ from this author

Salut tout le monde, vous allez bien en ce début de semaine ? Je l’espère pour vous parce que aujourd’hui je vous propose un article assez « poussé » sur la situation économique et sociale en France. Donc n’hésitez pas à prendre une bonne gorgée de café, à vous frotter les yeux ou même à prendre une douche si ce n’est pas déjà fait parce qu’il va falloir vous accrocher !

 

Pour commencer, quoi de mieux qu’un bon vieux cliché ? En effet, vous savez tous ou du moins vous le savez mais vous ne voulez pas le reconnaitre, que les français ont la réputation d’être pessimistes.

Et ce cliché se vérifie malheureusement aujourd’hui. Effectivement, un rapport vient d’être récemment publié par France Stratégie sur le ressenti des français sur la situation économique et sociale française. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la différence entre le ressenti des français sur cette situation et la réalité est importante !

Pour rappel, France Stratégie est un organisme d’expertise et de concertation travaillant pour le Premier ministre (qu’il soit de droite ou de gauche) afin de l’aider dans la prise de décision. Il s’appuie sur des équipes d’analystes confirmés compétents principalement dans les questions économiques, sociales, d’emploi, de développement durable et de numérique.

D’après cet organisme, la France est un pays profondément marqué par la division entre riches et pauvres. Cette division s’exprime autant au niveau de la répartition des revenus, de la pauvreté que sur l’avenir professionnel. Le ressenti des français est donc négatif et selon France Stratégie, huit français sur dix estiment que les inégalités ont augmenté depuis cinq ans.

Mais qu’en est-il réellement ? Si l’on en croit le rapport de France Stratégie, la situation réelle est bien différente de ce que perçoivent les français.

 

 

Document 1: Les revenus

revenus-copierevenus-copie-2 revenus-copie-3

Lorsqu’on regarde ce premier document, la réalité est pourtant nettement plus nuancée. La France est en effet un des pays les moins inégalitaires au regard de nos voisins européens ou des États-Unis. Et en plus de cela, ces inégalités ont plus tendance à stagner qu’à augmenter.

De plus, contrairement à ce que pensent les français, plus de 50% d’entre eux disposent de revenus moyens. Quant au sentiment de pauvreté que peuvent ressentir les français, la pauvreté n’a augmenté que très légèrement depuis quinze ans.

 

Document 2: L’ascenseur social

ascenseur-social-copieascenseur-social-copie-2

Si l’on s’intéresse maintenant au deuxième document qui traite de l’ascenseur social français, on observe encore une fois que la réalité est bien différente de la vision des français.

En 2015, 54 % considèrent que leur situation sociale est moins enviable que celle de leurs parents, contre 17% en 2002. En réalité, si le niveau de vie des français a cessé d’augmenter avec la crise, entre les générations des parents et celle des enfants, la progression est constante.

De plus, on s’aperçoit également que la part des français s’estimant appartenir à la classe moyenne inférieure ou à la classe inférieure augmente. En réalité, la structure socioprofessionnelle de la population active évolue en sens inverse puisqu’il y a de moins en moins d’employés et d’ouvriers alors que le nombre de professions intermédiaires et de cadres augmente.

L’ascenseur social est donc beaucoup moins en panne qu’on ne le pense même si cette mobilité continue à varier d’un territoire à l’autre et est plus bloquée pour les moins diplômés.

 

Document 3: Le marché du travail

marche-du-travail-copiemarche-du-travail-copie-2

 

Quant au dernier document, on observe que 40% des français ont peur de tomber au chômage dans les mois à venir alors même qu’ils ont un emploi depuis un an. Cependant, la réalité est tout autre puisqu’on s’aperçoit que la probabilité d’être au chômage après un an de travail est très faible, surtout pour les employés (33%), les professions intermédiaires (2,3%) ainsi que pour les cadres (1,8%).

De plus, on voit que les français sont 63% à craindre l’avenir contre 44% des européens. Pourtant, la France est en train de « récupérer » depuis plusieurs années, les emplois perdus à cause de la crise économique de 2008. Malgré cela, selon France Stratégie, à peine plus d’un jeune français sur quatre juge son avenir prometteur.

 

 

Pour conclure, je voulais simplement vous démontrer que la situation économico-sociale de la France n’est pas si catastrophique qu’on peut le penser même si bien sûr tout n’est pas rose.

L’important étant de rester le plus objectif possible malgré ce que l’on peut entendre tous les jours dans les médias et d’être confiant pour l’avenir. En effet, France Stratégie démontre bien par son rapport que les diplômes ont encore de la valeur sur le marché du travail même si l’âge moyen du premier emploi stable est passé de 20 ans en 1960 à 28 ans en 2015.

 

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires Nouveau commentaire

Laisser un message

* champs obligatoire