Fermer

Sign In

Fermer

James Bond 007 : SPECTRE

James Bond 007 : SPECTRE

Jules Mercier

+ from this author

Salut tout le monde, je reviens vers vous pour vous faire part de mes impressions sur le dernier James Bond, SPECTRE.

 

Voici le synopsis que j’ai gentillement copié de allociné.com :

« Un message cryptique surgi du passé entraîne James Bond dans une mission très personnelle à Mexico puis à Rome, où il rencontre Lucia Sciarra, la très belle veuve d’un célèbre criminel. Bond réussit à infiltrer une réunion secrète révélant une redoutable organisation baptisée Spectre.

Pendant ce temps, à Londres, Max Denbigh, le nouveau directeur du Centre pour la Sécurité Nationale, remet en cause les actions de Bond et l’existence même du MI6, dirigé par M. Bond persuade Moneypenny et Q de l’aider secrètement à localiser Madeleine Swann, la fille de son vieil ennemi, Mr White, qui pourrait détenir le moyen de détruire Spectre. Fille de tueur, Madeleine comprend Bond mieux que personne…

En s’approchant du cœur de Spectre, Bond va découvrir qu’il existe peut-être un terrible lien entre lui et le mystérieux ennemi qu’il traque… »

 

 

Alors pour tout vous dire, je sors de ce James Bond l’esprit mitigé, c’est un film qui n’est pas mauvais à voir, un dimanche soir où le seul programme est de rester dans son canapé. Mais pour rien vous cacher, il n’est pas digne des derniers opus du héros british car oui, j’ai le sentiment en ressortant de la salle que j’étais voir un James Bond à l’Américaine, un mélange entre Fast & Furious et un Terminator.

 

Alors vous allez me demander pourquoi je pense ceci :

 

Tout d’abord je vous invite à vous renseignement sur la nouvelle voiture de fonction de Mister Bond, une Aston Martin DB-10 bien évidemment mais une Aston Martin blindée, une esthétique qui pourrait faire « tuning », une sonorité bien gonflé et sa course poursuite avec une Jaguar C-X75 font que 007 est devenu, non pas un agent chic et charismatique de la Reine, mais bel et bien un bourrin qui s’amuse à exploser des voitures.

 

 

 

Cependant les scènes de combats sont plutôt bien faites malgré quelques incohérences vis à vis de la réalité mais rien de bien méchant. On peut noter la scène d’ouverture du film à Mexico (rajoutée au script après 14 millions de dollars généreusement offerte par le maire de Mexico pour y montrer sa ville dans toute sa splendeur ainsi que l’apparition d’une James Bond Girl mexicaine Stephanie Sigman et d’autres détails insignifiants ) où nous pouvons admirer une scène élaborée tant pour le décor qu’à la réalisation au dessus de la Place Centrale de Mexico à bord d’un hélicoptère.

 

Les costumes et coiffures sont extrêmement bien travaillés je trouve et les James Bond Girls sont ravissantes et très bien mise en valeur, je me rappelle surtout d’une scène où Monica Bellucci malgré son âge (51 ans) va faire rougir plus d’un spectateur ! et dans la salle vous entendrez des exclamations dûes à une tenue plutôt « caliente ». De plus nous pouvons admirer la belle Léa Seydoux qui obtient le privilège de jouer le rôle d’une James Bond Girls et qui propulse le charme français devant le monde entier.

 

Monica Bellucci & Léa Seydoux

Monica Bellucci & Léa Seydoux

 

 Daniel Craig reste fidèle à lui-même et joue plutôt bien, et les plans sont fluides, j’ai bien aimé le choix des lieux de tournages, malheureusement je trouve le scénario un peu plat et simple, dès le départ nous pouvons deviner la fin ce qui est dommage pour un James Bond. En ce qui concerne la musique, elle n’est pas si envoûtante que celle de Skyfall. Ceci est un point de vue personnel et je vous laisse découvrir la soundtrack interprétée par Sam Smith pour Spectre qui est loin d’être mauvaise.

 

 

Voilà les amis, je pense vous avoir livré mes impressionsun bon film pour se divertir mais qui n’est pas au niveau de certains 007.

Je vous laisse aller au cinéma pour vous faire une idée par vous même et ainsi m’écrire si vous le souhaitez réagir.


Commentaires Nouveau commentaire

Laisser un message

* champs obligatoire