Fermer

Sign In

Fermer

Carnet de route. Norway !

Carnet de route. Norway !

Florent Horn

+ from this author
img_2-7488_drapeau_norvege

 

Mon arrivée :

Début février 2015 je partais en Norvège pour retrouver mon amoureuse arrivée au pays depuis déjà quelques semaines. Revenant d’inde depuis peu, le deuxième pays le plus peuplé au monde, j’avais hâte de fouler le sol norvégien qui se trouve certainement à l’antipode de la culture indienne. Au programme, visite, ski et aurores boréales. Me voici donc dans l’avion en partance de paris en direction d’Oslo, la capitale norvégienne. C’est la première fois que je voyage en direction d’un pays nordique, la Norvège, ou « Le pays du saumon » comme on dit en France.

Une fois arrivé sur place « Vache ça caille » je me dépêche de prendre mon train direction Lillehammer. « Mais siiii Lillehammer, les Jeux Olympiques d’hiver en 1994 ou encore Frank Tagliano dans la série « Llilyhamer » tu connais forcément. »

_2515100009706

2H30 de train et de paysages tous plus jolies les uns que les autres. Entre lac glacé et montagne enneigée il n’y a plus aucun doute, je suis bien arrivé sur le territoire norvégien. Je me régale.

852802867-givre-gele-point-du-jour-froid

Je suis d’abord surpris par la qualité de service des transports en commun. Il n’y a aucun brui, le train est très propre avec une connexion Wi-fi et des machines à café dans chaque wagon. Je me rappelle avoir lu que la Norvège était l’un des pays les plus riches au monde et premier sur l’indice de développement humain. Je comprends mieux maintenant.

Me voici enfin arrivé à Lillehammer ou j’y retrouve ma compagne avant de repartir quelques jours plus tard pour la capitale de l’arctique « Tromso » dans le nord du pays.

Départ pour Tromso :

Après un long voyage en avion quelque peu secoué par de fréquentes turbulences causées par une tempête de neige, nous atterrissons tant bien que mal sur la piste d’atterrissage de l’aéroport de Tromso.  « ouf on y est ».

Avec ma compagne nous avions pris le soin de louer une chambre d’appartement via le site internet « AirBnB, situé à quelques kilomètres du centre-ville de Tromso mais tout de même accessible en transport en commun.

Il était très intéressant pour nous de pouvoir discuter avec des Natifs, d’échanger sur nos différences culturelles et d’en apprendre un peu plus sur la Norvège. C’était un jeune couple très accueillant et jeune parent de la petite Olivia. Une fois encore, nous sommes frappés par la qualité de vie des Norvégiens. La maison est belle et bien que nos natifs occupent des postes de travail plutôt « modestes » ils n’ont pas l’aire de manquer de quelque chose. En Norvège le salaire minimum reste très élevé et il est très rare de rencontrer des sans-abri dans la rue. Encore une fois, je me rends bien compte que la Norvège est un pays très riche.

Tromso est une ville pittoresque, pourtant surnommée « le Paris du nord »par les norvégiens la ville est très calme et cette ambiance apaisante fait que nous nous y sentons bien.

La ville est réputée pour sa cathédrale qui a  la particularité d’être entièrement en bois mais aussi et plus majoritairement pour ses aurores boréales.

Malheureusement nous n’avons pas eu la chance d’en observer et rentrons donc après 2 jours passés sur place à profiter de la ville et de ses paysages atypiques.

 

Tromso-city-winter-Norway-740

Fin de voyage : 

Resté seulement 1 semaine sur le territoire norvégien j’ai hâte d’y repartir et d’en découvrir d’avantages. Je vous retrouve très rapidement pour un second chapitre ou cette fois si je vous parlerais d’un des plus beaux voyages en train au monde. La ligne Oslo-Bergen. Ainsi que des fjords, patrimoine touristique du pays que l’on peut admirer à Bergen.


Commentaires Nouveau commentaire

Laisser un message

* champs obligatoire