Fermer

Sign In

Fermer


The Theory of Everything

The Theory of Everything

Ayreon
Genre:
Label:
Date de publication:

Un grand bonjour à tous les ayreonauts et à tous ceux qui vont, je l’espère, le devenir rapidement! Pour les quelques surpris de me voir rédiger un papier dans cette partie-là du site et c’est vrai que je m’y cantonne en principe mais je pouvais juste pas passer la sortie du nouvel album d’Ayreon sans en parler !

 

On parle de métal progressif

Pour ceux qui ne connaissent pas le projet Ayreon de l’immense Anthony Arjen Lucassen c’est un ensemble d’albums et un arc narratif construit autour de différents styles de métal qui font voyager du progressif (le mec doit être le plus grand fan de Pink Floyd du monde), du heavy, du symphonique et dans plein d’autres types de musique dans lesquels on retrouvera pèle mêle du digeridoo ou de la cornemuse. Chaque instruments, chaque partie de titre va servir de point d’ancrage à la narration d’histoires complexes qui prise dans l’ensemble de l’album vont constituer une vraie œuvre qui elles même prises dans le contexte du projet Ayreon deviennent un chef d’œuvre magistral ! Ainsi Lucassen va nous raconter l’histoire d’un homme dans le coma qui va rentrer en discussion avec ses émotions pour tenter de reconstruire qui il est et pourquoi il est dans cet état ou encore nous raconter sa version de la création de la race humaine ou encore nous transporter dans une mythologie complexe faisant jouer cosmonautes et chevaliers de la table ronde dans une immense épopée épique et c’est en cela que réside l’incroyable force de son travail : le mariage pour le meilleur de l’album concept et du réel travail musical.

Musicalement, même sans jouer de rien ou n’avoir aucune connaissance théorique, on sera sans cesses surpris d’entendre de nouveaux instruments, de nouveaux mouvements dans chacun de ses albums ou bien on sera surpris à penser à une interprétation différente des textes qui vont faire de ce superbe travail une œuvre intimement personnelle à chacun de ses auditeurs qui reliera les albums à ses aventures propres !

 

The Theory of Everything

Ce dernier album est arrivé comme une réelle surprise après qu’Arjen ait annoncé la fin du projet avec son album 01011001 qui avait été suivi de son album solo qui semblait enterrer pour de bon le projet Ayreon ce qui a rendu cet album immédiatement attendu comme le messie et on avait raison de l’attendre ! Plus simple musicalement que 01011001 et plus personnel que The Electric Castle The Theory Of Everything nous raconte l’histoire du grand génie du 21e siècle qui va passer d’enfant inepte à génie torturé pendant sa courte vie que l’album se propose de nous raconter au travers de 4 pistes de 20 minutes chacune. On y suit donc l’enfance du génie, une enfance dans laquelle on comprend sa profonde inaptitude au monde tel qu’il est, pratiquement muet et incapable de se concentrer il est hanté par la vision de chiffres et d’équations entouré par une mère inquiète et un père obnubilé par la mise au point de la théorie du tout (une théorie scientifique qui dit que le monde est résumable à une seule et unique équation encore pas découverte à ce jour). La première piste nous raconte donc cette enfance jusqu’à la découverte de son potentiel et la rencontre avec un psychiatre qui dit avoir un médicament encore en test capable de l’aider à se concentrer et en effet l’enfant devient ce qu’il aurait dû être jusqu’au jour où l’on découvre que le médicament rend ses utilisateurs fous. La suite de l’album nous raconte sa dégringolade vers la solitude, l’abandon et la folie jusqu’à un final grandiose !

La musique nous plonge réellement dans la tête du génie et parvient à nous illustrer toute cette histoire d’une façon magistrale en nous laissant respirer pendant des parties instrumentales toujours magiques et toujours dans l’objectif de nous faire vivre les émotions du génie. Relations, ruptures, craintes, confiance, envolées intellectuelles tout y est pour nous faire ressentir au fond de nous-même ce que cela peut signifier d’être à la fois génial et en même temps si différent. Cet album n’est constitué que d’une foultitude d’émotions que Lucassen a pu lui-même vivre (intéressez-vous au personnage, je vous promets que ça explique beaucoup de choses dans son œuvre) émaillée de recherches clairement perceptibles sur ce qu’être doté d’une intelligence dite supérieure signifie pour un être humain et la perte de repères que cela signifie à tel point que c’en est touchant et qu’on aimerait pouvoir aider le génie.

 

The Theory of Everything est un album particulièrement différent des autres albums d’Ayreon à un grand nombre de titres et l’on comprends que Lucassen désire donner une nouvelle impulsion à Ayreon, ce premier album à certainement été une surprise parfois mal vécue par ses fans et je dois reconnaitre avoir fait partie des sceptiques mais plus je l’écoute plus l’album grandit en moi et plus je me surprends à l’apprécier de plus en plus et je ne pourrai que vous encourager à l’écouter de toute urgence mais en prévoyant une bonne heure et demie devant vous pour ne pas être dérangé et de noir de préférence histoire d’être vraiment concentré sur le CD car c’est seulement à cette condition qu’il prend son envol et démontre sa grandeur.