Fermer

Sign In

Fermer


Savage Heart

Savage Heart

The Jim Jones Revue
Genre:
Label:
Date de publication:

On connait les londoniens de Jim Jones Revue pour leur univers 50’s et rock and roll. Après s’être fait connaitre à leur passage au Vieilles Charues en 2009 et avec deux albums tous plus énervés les uns que les autres (surtout avec le titre « Princess and the Frog » dont mes voisins se souviennent bien…), le groupe reviens avec l’album « Savage Heart », sortie le 15 octobre 2012.

Enregistré en deux semaines dans le Lincolnshire et dans le studio d’Edwyn Collins, dans l’Ouest londonien, The Savage Heart recèle toute la palette de ce qui les caractérises : l’émotion du blues, l’énergie du punk et le rythme frénétique du rockabilly.

Ici, le pianiste Henri Herbert est remplacé par Elliot Mortimer, qui vient apporter un souffle nouveaux dans les compositions. Le son d’abord, tout aussi saturé que sur les albums précédents, est en fait un des changements majeurs pour le groupe. C’est plus propre, plus audible presque, et surtout plus chaud. Les arrangements mettent en avant la voix sulfureuse de Jim Jones, le leader du groupe et prouve une écriture un poil plus engagée, comme sur le titre In And Out Of Harm’s Way, qui raconte leur vision des récentes émeutes à Londres. On retrouve aussi sur « 7 Time Around », un titre excluant les guitares, mais faisant swinger un piano très boogie woogie, à la Jerry Lee Lewis                .

Bien entendu, on retrouve leurs racines blues et leurs incontestable sens du rythme avec « Catastrophe » ou encore « Chain Gang » et un final très sensuel, nommé « Midnight Oceans & The Savage Heart », qui nous rappel les déclarations d’amour d’Elvis lorsqu’il clamait de l’aimer tendrement…

Véritable continuité  d’un groupe qui ne cesse de rendre hommage à la musique du diable, « the Savage Heart » nous conforte dans l’idée que le rock an roll n’est pas mort et que des groupes comme the Jim Jones Revue arrivent à nous renvoyer dans l’Amérique des année 50, pin up au bras, pour nous siroté une bière fraichement conservée dans le coffre d’une Ford Mustang.

Voici un extrait de leur court documentaire (en trois partie sur youtube), ou vous pourrez voir ce qu’il donnent en live. (Avancez la vidéo à 1 minutes 25 secondes).

[tube]https://www.youtube.com/watch?v=3x88GwdhTeY[/tube]

 

Un deuxième extrait, dans un autre « Album de la Semaine », mais celui de Canal Plus 😉

 

L’album est en écoute intégrale sur deezer!

 

The Jim Jones Revue sera en concert a la Maroquinerie (Paris  20ème) pour deux jours ce mardi 27 et mercredi 28 novembre (complet), ainsi que dans toute la France jusqu’au 7 décembre. Plus d’info