Fermer

Sign In

Fermer


DNA

DNA

MONKEY MAJIK
Genre: J-rock
Label: Avex Group
Date de publication: 16 Octobre 2013

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas fait de review d’album… Du coup, à force d’écouter ce que j’ai stocké sur mon disque dur externe, je me suis dit que je pouvais me lancer et vous parler d’un de mes groupes préférés et plus particulièrement de leur dernier album en date, DNA. N’y voyez cependant aucun lien avec notre chère Madonna, toujours sur le devant de la scène malgré ses 56 ans cette année !

Qui Chante ?

monkeyjajik_band

Mais tout d’abord, parlons du groupe car ici, et sans trop de surprises, je peux annoncer que peu d’entre vous le connaissent… à tort ! Monkey Majik est un groupe canado-japonais formé par 2 frères, Maynard et Blaise Plant en 2000. A la base, l’aîné, s’est installé au Japon en tant que professeur d’Anglais. Il se mit rapidement au Japonais (faut dire c’est quand même utile de parler la langue du pays dans lequel on vit) et s’intéressa assez vite à la musique locale en l’écoutant mais également en traduisant les paroles. Il décida alors d’inviter son jeune frère, Blaise et de monter ensemble un groupe : Monkey Majik. S’ajoutent ensuite au tout début Misao Urushikaka, Chad Ivany, Jan Kuypers ou encore Tom Prichard. Aujourd’hui ils sont 4. Les deux frères sont toujours là et ont à leurs côtés Tax à la batterie et DICK à la basse ; tous deux japonais.

monkeymajik_band_lupin

La musique du groupe est différente de ce qu’on peut écouter au Japon. C’est frais, c’est différent ou souvent plus facile d’accès pour les non-initiés que du J-rock qu’on pourrait qualifier d’authentique. On sent que la réunion de deux mondes, l’Orient et l’Occident, y est pour quelque chose. De plus, la plupart des chansons sont chantées dans les 2 langues, Anglais et Japonais, voire uniquement en Anglais; renforçant cette accessibilité pour le public occidental que nous sommes. The Apprentice sorti en 2013 pour soutenir les victimes de la catastrophe de Fukushima est un bon exemple.

L’album maintenant

DNA est donc le dernier album en date. Sorti en octobre 2013, il regroupe 14 pistes dont une est chanson live, comme souvent avec le groupe. Headlight est donc écoutable ici en version live mais était déjà présente sur l’album précédent, Somewhere Out There. If et The Apprentice avaient fait leur sortie sur un single plus tôt dans l’année. Les autres pistes sont inédites. La patte Monkey Majik est toujours présente avec ses paroles dans les 2 langues. De plus, les parties vocales assurées par le jeune frère sont toujours là pour donner plus de profondeur et peut-être aussi une certaine actualité. En effet, les titres du groupe sont assez intemporels car les sonorités n’évoluent que très peu d’un album à un autre. De ce fait elles ne vieillissent que très peu.

En revanche, DNA marque un tournant dans la musicalité du groupe. On se retrouve ici avec beaucoup d’ajout studio avec de sons électroniques. C’est le cas dans Alive et Don’t Wake Me Up avec des modifications apportées sur les voix et des instruments numériques. L’album est peut-être grâce à cela plus dans l’air du temps mais c’est fort regrettable de ne pas avoir su conserver le cachet des premiers albums avec des chansons comme Tired ou Change. Monkey Majik cherche ici à toucher un public plus large et ce n’est pas forcément une mauvaise chose, surtout en Occident. Au Japon ils sont présents depuis maintenant 15 ans et même la jeune génération connaît Monkey Majik, ce qui est relativement difficile quand on est étranger.

Pour en revenir à DNA, l’album est là pour nous faire rêver et profiter de l’instant. Les titres des pistes comme Free to Fly, Traveler ou encore Don’t Wake Me Up sont là servent d’indicateur de registre même si on ne comprend pas les parties chantées en japonais. Monkey Majik a l’habitude de nous offrir de la musique agréable à l’oreille mais toujours chaude et ensoleillée, si je peux me permettre l’expression. C’est encore le cas avec DNA. En l’écoutant, l’album vous donnera ce sentiment de vacances et donc de fraîcheur.

La première piste de l’album : Alive

Au final…

DNA constitue une bonne incursion dans la musique japonaise. Si vous êtes curieux et que vous souhaitez écouter quelque chose de différent, profitez-en c’est le moment ! Cependant, de par nos contrées, il est assez difficile d’écouter de la musique japonaise et encore plus quand il est question du groupe canado-japonais. L’album est bien sûr disponible sur Itunes mais bon point de Spotify ou encore de Deezer. Cependant, en bon serviteur que je suis, sachez que votre première immersion peut débuter en cliquant sur le GROS bouton juste en dessous, qui regroupe une grosse partie de leurs chansons. De quoi patienter, si le cœur vous en dit jusqu’au prochain album, Colour By Number, prévu pour la fin de l’année.

Ecouter les titres de MONKEY MAJIK