Fermer

Sign In

Fermer

DELTA MACHINE par Depeche Mode

Alexandre Studer

+ from this author

Encore un come-back pour ce nouvel album de la semaine. Décidemment, 2013 est une année riche en nouveautés. Cette fois-ci, c’est Depeche Mode qui sort DELTA MACHINE, le treizième album d’une longue et grande carrière. Successeur de « The Sound Of Universe », sorti en 2009, le groupe revient  avec 13 titres qui intriguent par l’ambiance sombre qui s’y dégage, mais aussi par l’absence d’hymne pouvant prendre la relève d’un « Personnal Jesus » ou d’un « Enjoy the Silence ».

Mais c’est bien l’indémodable électro blues que le groupe nous ressort ici. « Welcome to my World » lance le bal en nous déstabilisant avec des sonorités électro mystérieuses posées sur un tempo lent. L’arrivée progressive des cordes donne de la profondeur dès lors que le refrain surgit et lance officiellement le début de l’album. Le titre de cette introduction annonce d’ailleurs bien la couleur. Depeche Mode a laissé de côté son manuel à fabriquer des tubes et nous plonge dans un univers qui préfère les sonorités travaillées et les expérimentations, plutôt que les  mélodies efficaces et les structures simplistes.

De son côté, le single « Heaven » arrive et surprend puisque c’est un titre qui rentre difficilement dans l’esprit de l’album. Joué sur le plateau du « Grand Journal » de canal +, ce single a dû mener sur de fausses pistes de nombreux fans et a donc surpris tout le monde  dès que l’intégralité de l’abum fut dévoilée.  Rien de très surprenant quand on connait les habitudes du groupe. Plus loin, « Slow » révèle la guitare de Martin L Gore et son blues ténébreux et mélancolique. On repassera aussi en détail l’excellent « Should Be Higher » qui reflète bien l’état d’esprit du groupe. Un refrain haut en couleur, accompagné de synthés qui se marient à merveille avec le chant. Sans doute un des titres le plus apprécié par les fans du groupe. Et très vite, le treizième morceau « Good Bye », qui porte le meilleur nom qui soit pour la fin d’un album, débarque.  A nouveaux très typé, une guitare bluesy et l’absence de percussion constitue ce titre à la fois glacial mais très profond.

Depeche Mode signe donc une consécration qui arrive a trouver un équilibre entre ce que le public attend et la maturité que le groupe a su prendre depuis tant d’années. Nul besoin de dévoiler un album tel que  « Violator » pour nous séduire, Delta Machine a oublié de manquer de goût et justifie la longue préparation qui aura fallu au groupe pour achever son retour. A écouter et à réécouter, sans doute un album qui aura besoin de mûrir dans l’esprit des gens au fur et à mesure du temps pour être apprécié par le plus grand nombre.

Le très joli clip « Sooth My Soul » :

[tube]http://www.youtube.com/watch?v=bt-28iNQnwY[/tube]

 

L’album est écoute intégrale sur ce lien

Le groupe sera en concert au Stade de France le 15 Juin 2013. Plus d’info ici

 

 


Commentaires Nouveau commentaire

Laisser un message

* champs obligatoire